Dois-je vraiment faire traduire mon site ?

8 conseils pour attirer une clientèle étrangère
12 juin 2017
Saison hivernale - image à la une
Saison hivernale : vos 7 points de contrôle
12 juin 2017
Afficher tout

Dois-je vraiment faire traduire mon site ?

En créant votre page Web, vous devenez lisible depuis les antipodes. Toutefois, rappelez-vous que le français n’est parlé qu’en France, en Belgique, en Suisse, au Québec ainsi qu’en Afrique centrale et de l’ouest. Par conséquent, votre page ne trouvera sa dimension mondiale qu’à travers sa traduction en anglais (désolé pour les anglophobes !). Et n’oubliez pas qu’en tourisme, c’est bien souvent la première impression qui compte 😉

Conseil No. 1 :

Inutile de vous ruiner en faisant traduire l’intégralité de votre site. Pensez à proposer des résumés en anglais de vos pages si vous estimez que l’intérêt de leur contenu doit pouvoir s’affranchir de la barrière de la langue…

translator standing next to a stack of books
Pour votre traduction, passez par un professionnel qui saura quels mots choisir pour faciliter la lecture de vos futurs hôtes étrangers, les convaincre de réserver et vous faire gagner un temps précieux. L’investissement en vaut la chandelle, et sachez qu’en moyenne, la traduction des principales pages de votre site ne vous coûtera pas plus de 50-70 euros. N’hésitez pas à me demander un devis gratuit qui vous engage à rien en m’écrivant à valerie@langlaisdutourisme.com

Inutile de vous dire d’éviter les traductions par machine, comme Google Translate, qui feront fuir à coût sûr ceux qui vous liront ! (Mais je vous le dis quand même 😉 !!!)

Conseil No. 2 :

Si vous avez déjà traduit votre site, pas de panique : vous n’avez pas fait tout ça pour rien. Il vous suffit d’investir dans une bonne relecture par un professionnel et le tour est joué. Un tout petit investissement pour un maximum de visibilité et de rentabilité 🙂 Pour plus de renseignements, contactez-moi par e-mail à valerie@langlaisdutourisme.com

Conseil No. 3 :

Bien évidemment, s’il est indispensable que le site internet de votre gîte vos chambres d’hôtes soit traduit en anglais au minimum, le plus judicieux étant de le rendre disponible dans les langues des nationalités de clientèle les plus présentes dans votre département/région. Pour connaître ces informations, référez-vous au site internet de votre Comité Départemental du Tourisme.

Conseil No. 4 :

Préparez des mails types (bilingues ou dans une langue spécifique) pour les confirmations de réservation, les newsletters « post-séjour », les locations non disponibles etc. Pour vous aider, rendez-vous dans la rubrique Formations de ce site 

Conseil No. 5 :

Étant donné qu’ils viennent de loin et que, par conséquent, ils n’ont pas le droit à l’erreur sur le choix de leur hébergement, ces clients potentiels vont visiter votre site de fond en comble pour se rassurer. Une pratique pertinente est d’attirer l’attention par du contenu multimédia : proposer des vidéos intégrées à votre site sur les principaux lieux touristiques de la région (quitte à paraître kitsch !), une courte présentation vidéo en anglais de votre établissement ne peut pas faire de mal non plus… Vous pouvez également user de photos pour convaincre cette clientèle, mais ça, vous le faites déjà très très bien 🙂

Conseil No. 6 :

Enfin, je ne répéterai jamais assez l’importance du référencement naturel : soignez les mots-clefs dans la version étrangère du site, pensez à la balise titre… La balise <title> correspond au titre de votre page web. Il s’agit d’un champ essentiel à ne pas négliger dans le cadre d’une bonne stratégie d’optimisation du référencement naturel puisqu’elle est l’un des critères les plus importants pour les moteurs de recherche (Google, Bing…). Pour plus d’info sur la balise titre, c’est par ici  

Et rappelez-vous…
Lorsqu’on les interroge sur l’accessibilité multilingue d’un site, les Européens sont plutôt ouverts. Tout d’abord, si un site n’est pas disponible dans leur langue maternelle, 81% des sondés estiment qu’ils devraient avoir la possibilité de consulter le site dans une autre langue (bien souvent l’anglais). Et bien entendu, ils sont 90% à préférer consulter un site dans leur langue nationale plutôt que dans une autre.

Have a nice day !

ValériePicture petite

656c92598339489d8a61be7fb9e2d08f666666666666666666666666